Jamais plus

Colleen Hoover

Lyli, fleuriste à Boston, a une vie parfaite. Sa boutique fait la une du journal local, elle est aimée d’un neurochirurgien, ses proches la soutienne dans son existence. Apparences ou réalité ? Encore une histoire à l’eau de rose ? 

Pas du tout. 

Lily est tiraillée entre sa dévotion actuelle et son amour d’enfance. Et l’histoire de ce dernier sera intelligemment intégrée au récit. Malgré tous ses efforts pour ne pas revivre à l’identique la passion dévorante de ses propres parents, elle sera tout de même emportée dans le tourbillon de cette même spirale. 

L’histoire doit-elle obligatoirement se répéter ? 

Au fur et à mesure des péripéties, les émotions s’enchaînent ; joie, amour, peur, haine, souffrance. 

Les thématiques sont abordés avec franchise et justesse, laissant deviner que l’auteure aura été le témoin de situations douloureuses dans son enfance. L’épilogue est touchant. 

Un livre, un succès, qui ne peut pas laisser indifférent.

J’ai envie de lui demander pourquoi il a fait ça. Pourquoi il n’a pas voulu se battre pour moi, mais je connais déjà la réponse. Il croyait le donner ce que je voulais, car il ne souhaitait que mon bonheur.

page 337
BrochéMai 2017Éditeur : Hugo Roman407 pages

Quatrième de couverture : Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le signal

29 août 2020