Le nombril de Solveig

Olivier SORIN

Il a suffit d’un regard pour seul échange entre eux pour que tout de suite un lien se crée. Simple histoire d’un soir? Non car tout ne va pas se passer comme prévu. Petit à petit, les sentiments de Standor envers la belle Solveig se font plus forts. Mais cette dernière à tendance à disparaître puis à “réapparaître”, pourquoi ? 

Isolée dans ce grand volume venteux et froid, elle ressemblait déjà à une reine dans l’armure d’un fantôme, à une beauté attendant d’être kidnappée, un mirage prêt à s’égarer.

page 137

Plus qu’une simple histoire d’amour, le côté enquête que Standor va mener pour retrouver sa belle, donne du rythme au récit, poussant ma curiosité à faire défiler les pages. Le protagoniste va vivre des émotions intenses et complexes, j’ai adoré me plonger dans sa peau, dans sa joie, ses peines, ses désespoirs. 

Sensibilité. C’est le mot que j’utiliserai pour décrire ce roman ainsi que les personnages. Cette histoire d’amour impossible a noué mon petit coeur plus d’une fois. Le travail sur la qualité de la narration est remarquable, cela change beaucoup de la plupart des auteurs qui utilisent une écriture plutôt courante. 

Malgré quelques longueurs, cette histoire d’amour impossible, parsemée de pointes d’humour, tient toutes ses promesses.

J’aurais été capable de retourner tout le sable de ce désert pour trouver son message, son indice qui me donnait rendez-vous. J’aurais cassé toutes les pierres de ce reg pour y déceler un fossile de Solveig, une peinture rupestre sur un rocher en confirmation de sa trace. Où se cachait-elle dans ce paysage qui ne m’était pas destiné ?

page 242

Entre France et Maroc, entre bonheur et solitude, le voyage est magnifique.

Je remercie Olivier Sorin de m’avoir dédicacé son roman et de me l’avoir envoyé, ce fut une très belle découverte et une histoire atypique dont je me souviendrais longtemps ! 

BrochéSortie Février 2020Editeur : Des lacs340 pages

Quatrième de couverture : Standor a rencontré Solveig mais elle le quitte au seuil de chaque hiver puis lui donne la clef lui permettant de la retrouver à l ́aurore de chaque automne. Quel est le secret de cette femme qui la pousse à fuir un bonheur parfait et à laisser cet homme en proie au vertige de l ́abandon et de la solitude sans jamais lui avouer la blessure qui la ronge ? Ce roman décrit la relation pendant deux décennies entre Standor et Solveig, femme pointillant la vie du photographe amoureux d ́un fantôme qu ́il ne parvient pas à fixer dans sa vie. Standor Moire va tout au long de cette histoire tenter de retenir celle qui disparaissait et réapparaissait au gré de ses automnes. Le récit narre la fuite de cette femme, de ses retours grâce aux pellicules photographiques de Standor et de l ́enquête de l ́homme pour comprendre comment le nombril de sa promise n ́avait pas d ́autre alternative que de se donner rendez-vous sur ces vieux films argentiques.

Comments

Morgane
15 juin 2020 at 20 h 33 min

Merci beaucoup pour ce retour ♥



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *