Je t’aime

Barbara ABEL

Résumé : Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien.
Lorsqu’elle découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père. Maude voit là l’occasion parfaite d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée.
Après tout, que feriez-vous à sa place ?
Prenez les mêmes six mois plus tard. Ajoutez Nicole et Solange, deux femmes dont les vies vont être pulvérisées le jour où l’addiction d’Alice provoque un accident… mortel.
N’oubliez pas le père, qui comprend que sa fille se drogue et que sa compagne était au courant.
Ceci n’est pas exactement une histoire d’amour, même si l’influence qu’il va exercer sur les héros de ce roman est capitale. Autant d’hommes et de femmes dont les routes vont se croiser au gré de leur façon d’aimer parfois, de haïr souvent.

Le lecteur suit une famille recomposée. Alice, adolescente, provoque les décès de deux autres personnes. Tout ce complique. Les parents ont chacun une position tout à fait défendable. Et, quand le père découvre que sa nouvelle compagne était complice de sa fille, la haine s’installe. Alice vit une véritable descente aux enfers.. Les actions et les révélations s’enchaînent, donnant un bon rythme au récit. Les personnages ont des caractères forts. Beaucoup de sujets sont abordés, tels que l’acceptation d’un nouveau membre dans une famille constituée, les difficultés pour une adolescente de se positionner (les copines, le mensonges), les conséquences de la drogue. 

Certaines solutions à l’énigme se devinent facilement. Mais Barbara Abel sait surprendre le lecteur avec une fin “haute en couleur” et pleine de rebondissements. Un incontournable de cette année 2018 selon moi.

Le sol tangue dangereusement, l’entraînant vers l’arrière. Elle tente de se redresser, peine perdue, la pièce tournoie de plus en plus vite.
Un violent choc lui coupe le souffle. Puis tout disparaît.

page 150
BrochéSortie en Mai 2018Belfond464 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *