La disparue de la cabine n°10

Ruth WARE

Résumé : Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

Une enquête sur un luxueux bateau de croisière, c’est original. Cela apporte un huis-clos très agréable. Par contre, le personnage principal est trop banal ; le témoin que personne ne croit en raison de ses antécédents (alcool, médicaments, etc) apporte un côté “fade” à ce récit. Et le lecteur devine facilement qu’il ne va rien lui arriver. Aucune prise de risque. Cependant, le rebond final est plaisant. Ce fut une lecture agréable mais qui reste simple et classique. Je ne sais pas encore si je préfère « La Disparue de la cabine n°10 » ou « Promenez vous dans les bois ». Cela reste quand même correct pour un second roman et j’espère que l’auteure va évoluer en prenant plus de risque dans les intrigues. Des personnages plus travaillés seraient les bienvenus aussi.

Avait-elle hurlé quand les vagues s’étaient refermées sur elle ? Avait-elle essayé d’appeler à l’aide tandis que l’eau salée se répandait dans ses poumons, que sa poitrine se soulevait péniblement, que le froid se faisait plus mordant et que l’oxygène désertait son sang …

page 197
BrochéSortie en Janvier 2018Fleuve éditions432 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PS : Tu me manques

12 mai 2018

Emma dans la nuit

26 mai 2018