Le briseur d’âmes

Sebastian FITZEK

Résumé : Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes et ne présentent pas la moindre trace de maltraitance physique. Mais elles sont psychiquement anéanties, comme privées de conscience… D’où le surnom que la presse lui a donné : le Briseur d’âmes. Caspar, un amnésique interné dans une clinique spécialisée, n’aurait jamais imaginé croiser son chemin.
Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans l’établissement, coupés du monde… en compagnie du Briseur d’âmes. Et, cette fois, il tue !

Des personnages pris au piège dans un hôpital en raison d’une tempête de neige, un psychopathe qui rôde, laissant des victimes derrière lui, et le huis clos s’installe. Ensuite, les événements s’enchaînent. Une fois les personnes bloquées dans le bâtiment j’ai eu un peu de mal à suivre les événements. Ils se sont enchaînés parfois avec longueur et parfois trop rapidement ce qui a rendu ma lecture confuse. Les chapitres sont courts et donnent envie de connaître le dénouement. Le scénario est intéressant, mais délicat à faire comprendre. Heureusement, que la partie “étude du dossier”, aide le lecteur à comprendre ce qui c’est passé pour les victimes. Un bon roman, pour lequel il est préférable de faire quelques recherches personnelles sur l’hypnose. 

Le chien bondit par-dessus le lit et se mit à aboyer sous la fenêtre. Son instinct l’avait averti, devançant ainsi les ondes sonores. A leur tour, ils entendirent un crissement de pneus, suivi d’un bruit de tôle froissée. L’espace de quelques terribles secondes, Caspar eut l’impression qu’un être vivant venait de se faire découper en deux sur la route.

page 685 (édition limitée France Loisirs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *