06H41

Jean-Philippe BLONDEL

Résumé : Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins.
Cécile Duffaut, 47 ans, revient d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef-d’entreprise.
La place à côté d’elle est libre. S’y installe, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal passé. A leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs.
Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend.

Deux anciens amants se retrouvent assis côte à côte dans un train. Cet amour s’est passé il y a vingt sept ans ! Alors, chacun d’eux raconte sa propre vision de cette relation. Peu de dialogue, beaucoup de description et surtout, des regrets et des remords. Les 2 personnages ne se sont pratiquement pas parlés.

En lisant la quatrième de couverture, le lecteur est intéressé par cette approche. Et comme j’ai apprécié le style et la plume de l’auteur,  j’essaierai de lire un autre de ses romans.

Mon Dieu, mais qu’est ce que je fais dans ce train ?
A côté de Cécile.
Qui se lève tout à coup.
Et me frôle les genoux.

page 67
PocheSortie en Mars 2014Pocket160 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *