Une fille parfaite

Mary KUBICA

Résumé : « Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux, l’intensité de son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. »
Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett, jeune héritière d’une des familles les plus en vue de Chicago, accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle a commis une grave erreur. Et qu’après ce soir-là rien, jamais, ne sera plus comme avant.

La construction du roman attire le lecteur. La narration présente trois personnages : le kidnappeur, Eve, la maman de la jeune fille kidnappée, et Gabe, l’enquêteur. Le suspense commence avec pour point central le kidnapping de Maia. L’alternance “après” et “avant” cet événement, fait que le lecteur connaît la fin heureuse de l’histoire, dès les premiers chapitres. Faut-il arrêter la lecture ? Non, puisque Maia souffre du syndrome de Stockholm. Mais sa guérison est stupéfiante. La suite du récit ne sera que trop prévisible pour ma part et la fin, une aberration. Un policier stagiaire doit-il prendre l’initiative d’un coup de feu malgré des ordres contraires ?? Ce n’est pas crédible. Les personnages manquent de caractère et l’écriture reste trop simple pour ma part. Une autre fin aurait pu être envisagée.
Pas de suspense, des personnages fades et une écriture simple, tel est le commentaire de ce récit.

Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt.

PocheSortie en Avril 2016Mozaïc Poche512 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Road Tripes

21 août 2017

Délivrance

31 août 2017