Les filles des autres

Amy GENTRY

Résumé :
ÊTES-VOUS BIEN CERTAINE DE CONNAÎTRE VOTRE FILLE ? D’AILLEURS, EST-CE VRAIMENT LA VÔTRE ?
À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite soeur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu’une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c’est Julie.
Passé la surprise et l’émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu’un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n’osant s’avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne…

Julie a été enlevée. Les personnages principaux sont prévisibles, n’ont aucun caractère, et subissent cette tragédie. Ils ne font ressentir aucune empathie. La mère est hystérique à souhait, et comme son entourage, subit les événements. J’aurais aimé que les personnages soient plus décideurs et entremetteurs. Le passé de Julie tient une place importante, mais reste inutile pour l’enquête. La presse américaine avide de ce genre d’informations manque aussi au récit pour lui donner un caractère réel et ancré dans le présent. Réalité et ancrage dans le présent sont absents. Heureusement que des rebondissements finaux donnent du relief à cette histoire. Car les pièces se regroupent facilement pour une chute prévisible. 

L’enlèvement d’enfant est un thème particulièrement banal pour un thriller. Il faut savoir faire preuve d’originalité. Le lecteur doit s’interroger et éprouver des émotions. Un loupé pour ma part.

On dirait le refrain des cauchemars qui, j’en prends conscience soudain, ont hanté toutes mes nuits depuis huit ans – et peut-être bien mes journées aussi – et que j’ai préféré refouler.

page 28
BrochéSortie en Janvier 2017Robert Laffont/La bête noire336 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La fille d'avant

29 juillet 2017