Vous n’aurez pas ma haine

Antoine LEIRIS

Résumé : Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer.
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.

Antoine a perdu son épouse dans l’attentat du Bataclan de novembre 2015. La première moitié du livre évoque les faits. La seconde, “la vie après”. Le lecteur partage les émotions d’Antoine. Les mots sont bouleversants, émouvants, justes, poignants, touchants. La qualité rédactionnelle est irréprochable, et le peu de pages est  suffisant pour décrire l’effondrement d’une famille. Comment se reconstruire après un tel drame ? Quels sont les sentiments de ce petit garçon qui voit son papa revenir seul ? Après la lecture de ce douloureux témoignage, faut-il se sentir mal, avoir de la haine, verser une larme ? Prévoir un livre plus “léger” par la suite. 

J’attends ce soir ou, le visage déjà noirci, je profiterai de mes lèvres encore roses pour les poser sur le front de mon fils dans son lit. Un dernier baiser de l’homme que j’étais, celui qui aimait sa mère comme aucun autre, celui qui l’a vu naître les yeux ouverts au monde, celui qui rêvait d’une vie ou l’on prendrait le temps de s’aimer. Dernier moment de notre vie d’avant.

page 144
PocheSortie le 4 janvier 2017Le livre de poche128 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *