Thérapie

Sebastian FITZEK

Résumé : Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d’une maladie qu’aucun médecin ne parvient à diagnostiquer.
Un jour, après que son père l’a accompagnée chez l’un de ses confrères, elle disparaît.
Quatre ans ont passé.
Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d’une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d’Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d’un mal étrange et qui s’évanouit sans laisser de traces…
Le psychiatre n’a dès lors plus qu’un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.

Une enfant disparue ? Un thème particulièrement récurent dans les thrillers. Par contre, la schizophrénie présente ici est très réaliste.

Dans ce roman, l’auteur joue habilement avec l’imagination du lecteur. Les rebondissements, tantôt vrais, tantôt faux, donnent envie de connaître l’issu. Malgré certains clichés, l’aspect psychologique est bien décrit. Dommage qu’il y ai une grosse analyse finale qui vienne récapituler toute l’histoire et qui manque de légèreté et de finesse. Le petit renversement final a son effet.

C’est mon premier livre de Sebastian FITZEK. Il m’en reste deux autres à explorer, qui, je l’espère, ne me laisseront pas aussi dubitative que celui-ci.

Le bruit. Il l’entendait à nouveau. et, cette fois, cela ne venait pas de l’extérieur, mais du salon.
Quelle que fût son identité, la personne qui cherchait à attirer son attention n’était plus devant la porte. Elle se trouvait déjà dans la maison.

page 28 (édition limitée France Loisirs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *